Bon anniversaire au Monde 1 !

Miss Twain

Shérif
+1 pour la signature d'Ofee !!! :p Et comme Niamor, je serais curieuse de pouvoir lire les récits à Lucky Luke, ce serait sympa. ;)
 
moi je voulais jouer mais j ai été dégouté ^^ je m explique
j avais fini mon texte prêt a envoyer,le texte était sur l amitié et sur les belles rencontres que j avais fait IG et juste au moment de l envoyer le serveur voulait que je me re-co pour mon bonus :mad: du coup 40 lignes de faite dans le vent :( enfin ca m apprendra a faire des copiés collés avant d envoyer :D ^^ du coup ca m a frustré et j ai même pas joué :(

;););)
 
Dernière édition:

Miss Twain

Shérif
Mince, je savais pas pour Granduc...:hmf: Quant à Lucky Luke, il n'a pas encore lu mon message... Peut-être n'a-t-il pas eu le temps ??? :unsure:
 

yakaris

Invité
Merci à tous ;)
même si j'ai faux à une réponse je suis content qu'on ai mis ma merveilleuse alliance en valeur les LNA.Et qu'elle fut belle cette nation à une époque.
Juste pour la petite histoire car ma ville seule porte encore le sigle (hé oui je suis un des dernier survivant :p ) avant ça s’appelait NA (nation Amérindienne)

c'est dommage car à l'époque ou j'ai créé mon perso qq 'un avait déjà pris le pseudo yakari sans "s" :p
 
Dernière édition par un modérateur:

Leojah

Capitaine
Juste une question:
On le trouve où le post de Granduc?

J'avais répondu ***warren54*** qui est le post le plus vieux que j'ai trouvé dans les archives du M1 :)

Une petite animation sympa, où on a pas besoin d'y passer la journée, ça fait plaisir :)

Même si un anniversaire sans cadeau, c'est pas un vrai anniversaire...
M'enfin, je dis ça, je dis rien
;) :D
 

Leojah

Capitaine
Merci beaucoup Bibigwen, c'est sympa :)

Par contre, si je peux juste faire une petite remarque, la question bonus est litigieuse:

Question Bonus : Quel est le pseudo du premier joueur ayant posté sur le forum officiel à propos du Monde 1 ?

Or la réponse choisi n'est pas du tout dans les archives du M1 mais de The west en général, certes, à cette époque, il n'y avait qu'un monde mais le premier à poster à propos du M1, c'est ***warren54*** :)

Mais ce n'est pas bien grave vu qu'il n'y a rien à gagner ;)
 

Ofee

Invité
En effet les deux réponses sont acceptables.

laps :
Hello lucky

voici l'histoire de ma meilleure bataille de fort

alors que nous attaquions un fort moyen malgré tous nos efforts nous étions mal embarqués.

Attaquant par l'est, nous avions commencé à vider les tours est avant de basculer au nord. La défense s'était réorganisée et la lutte était âpre. Mes compagnons tombaient par dizaines, le nord semblait imprenable. Nous étions en inférieur en nombre les rotations sur les tours étaient efficaces. Soudain dans un élan spontané, dans un magnifique rush nous tentions de prendre le drapeau en passant par la tour duelliste.

Sous le feu des 3 autres tours en bloc compact nous étions dans le fort. Notre adversaire ne bougeant pas nous avions une chance de victoire inespérée. Mes camarades tombaient en nombre mais nous avancions fièrement jouant notre va tout.

Dans un élan et toujours sous les balles adverses nous étions au drapeau. Nous promettant de mourir plutôt que de le lâcher. Les rondes passent mes camarades trépassent, moi même je reçois un coup fatal mais nous tenons bon. Il ne reste plus qu'une poignée de combattant, la dernière ronde fatidique approche. La victoire est proche mais les pertes sont immenses, allons nous réussir notre coup de poker ?

Sous le feu toujours nourri des défenseurs ils ne sont plus que 2 au drapeau le tenant toujours. Cela fait 5 rondes il est a nous !!!!

Il reste plus de 50 défenseurs médusés contre 2 morts vivants mais le fort est a nous.


Voila mon histoire un excellent souvenir
***

hey lucky luke

et oui déjà 4 ans que le monde 1 existe, le temps passe vite...

La plus belle bataille pour moi fut celle où j'ai réussi à faire décrocher à mon ami de longue date tortue, le sabre que tu portes actuellement, oui le sabre du fameux général grant. C'était lors d'une bataille à cash comme on les appelés autrefois et on avait joué nos deux petits rebelles sur cette bataille pour essayer de décrocher le gros lot (la 3éme clé à l'époque, oui on voulait cette satanée clé ) bref un bon moment parmi tant d'autre.

Bon anniv le monde 1

tiny
***

kiwettte :
Bonjour!

Faut tout d'abord préciser qu'au "champignon comique" on est des gens un peu bizarres.... Chacun fait c'qui veut... Quand il veut... Comme il le veut!
On a un saroupille qui fait que pieuter pour se pr
éparer au repos éternel,et passer des coups d'gueule en se réveillant et se rendormant à la vitesse de l'éclair...
On a un joey qui empoisonne tout l'comté de ses zaricots périmés et à l'odeur pestilentielle...
On a un laps qui va et vient au gré de ses humeurs et de sa susceptibilité chatouilleuse...
On a une soltius charlatanesque à ses heures qui se plait à griller les poumons de tous ses concitoyens et tout cela dans une bonne humeur à toute épreuve...
On a un dan qu'on retient de force attaché aux commodités derrière le saloon, et qu'on laissera pas filer avant qu'il nous ait droppé tous les nobles possibles et imaginables...
On a une cléa, un peu discrète, qui se demande encore ce qu'elle fait chez les fous...
On a un nil, le droppeur fou, qui se paye le luxe de chopper deux al en 48h...
On a cita, la folle de l'enclume, prête à brader toutes ces productions dont personne ne veut...
Et puis... Ben ya moi... Dont résumer le caractère et les nombreux défauts serait trop... Long!

On aime bien les bdf nous... Ohhh on fait pas vraiment l'poids, j'l'avoue! On y va juste pour se marrer et s'tirer d'ssus!
Parcequ'il faut vous dire que si on s'y présente à 3... Ben on s'met pas dans l'même camps! Ahh bah non, ce serait pas drôle sinon!

J'me rappelle d'une certaine bdf ou j'étais seule du champi en défense, les deux autres fous ayant préféré l'attaque.
Ahhh j'm'étais bien lubrifiée, si j'puis dire... J'étais tellement bien lubrifiée que j'ai tiré qu'un coup... J'ai mis ko un des deux seuls champis en face! Inutile de vous préciser qu'on a rapatrié l'corps en étant tous les trois morts de rire!
C'est ça l'esprit du "champignon comique" et longue vie à lui!
***

leojah
je n'ai pas de belles histoires de duel car je ne duel pas...
Je n'ai pas de belles histoires de bdf car je n'accroche pas les bdf...

Mais j'ai connu ici une belle amitié avec certains joueurs
***


yakaris
hug cher cow-boy;
c'est un plaisir de pouvoir parler avec toi

je vais te raconter l'histoire d'un merveilleuse alliance: La nation amérindienne.j'étais dans cette nation peuplés de centaine d'indien...mais cette alliance qui aujourd'hui n'existe plus a une histoire mais quelle belle histoire.
Cette nation était dirigée par g,c,l,l-a et d'autres.nous avons à cette époque plusieurs alliés comme les ahp( alliance des hautes plaine)et la laco.mais un jour cet alliance dirigé par l nous trahi.elle nous a plantée un couteau dans le dos en attaquant notre grand fort au nord ouest.ce fut horrible,je détestais,haïssais ce fourbe.et de plus il réussit à s'allier avec lui les ffw de redoutable adversaires dirigé par choc b et c-b.ce soir la fut terrible.cette bataille de fort fut la plus terrible de mon histoire.meme si nous étions bien armé avec des alliés sur qui ont pouvait compter qui eux était courageux et brave le fort tomba.en effet ce jour la 140 adversaires nous attaquèrent.ce fut terrible,les personnes criaient à cause des balles,effondrèrent sur le sol.le sang jaillit de nos veines.il y avait tant de haine ce soir la.et
nous perdons notre fort apres une longue et rude bataille.ce fut dur pour nous,la nation ne digérait pas cette défaite et nous passâmes à l'acte.nous organisons des raids de duels et des batailles de forts contre ces lâches.cette guerre dura longtemps jusqu'au jours ou les fondateurs de la nation disparurent ainsi que nos alliés les ahp.ce fut dur,très dur pour moi.je devais reprendre le flambeau alors que nous perdions des membres chaque jours et en face ils en gagnèrent et nous prirent 2,3 forts.nous étions impuissants,démoralisés,affaiblis.j'ai donc recruté puis j'ai décidé de m'allier aux bataille fac. Mais un jour ou l disparu.comment? On ne sait pas.ce jour la j'étais heureux,surement une des première fois depuis la disparitions de mes amis.j'ai pu reconquérir mon grand fort signe de toute puissance pour la nation.mais aujourd'hui elle n’existe plus ce fort aussi.l'west à bien changé tout a été détruit.seul reste la ville principale,lna-noda-ih keya de la nation dont je suis le propriétaire et dont le profil de début reste inchangé.il reste comme même le fort noda en hommage à cette alliance.mais sache qu'il reste l'ame de cette alliance en moi et le restera toujours.que l'aventure fut belle à cette époque.mais il a fallut tourner la page et repartir de l'avant en étant toujours contre ces ffw!!

Il commence à faire nuit et j'ai encore du chemin à faire.c'est un grand plaisr de t'avoir raconter mon histoire,mon début sur ce monde westerien.
Et on pourra reparler de mes futures expériences ou autre autour d'un feu fumant le calumet avec un petit whisky.comme avant quoi,à l'époque ou j'étais dans la nation amérindienne.
Allez en selle petit tonnerre
hé souviens toi bien de cette alliance,elle sera toujours la dans mon cœur et dans les forums secret dont je déteints la possession.
Yakaris
***
cela fait un moment que je parcours ce monde 1, j’ai connu la terre sauvage des premiers colons. Il fallait se battre pour la moindre fripe ! C’est comme ça que sont nées les premières alliances, pour pouvoir limiter les taxes de commerce dans un monde où peu de bâtiments étaient ouverts. Les vieux nostalgiques préfèrent toujours le passé, mais il y a eu des beaux moments à chaque épisode, les premières rencontres, tiens un message de x qui m’invite à little bercheny en juin 2009, j’en ai eu pleins d’autres mais ils se sont perdus lors du grand incendie v2… les premiers duels, les premiers règlements de compte, les premières batailles de fort. Un souvenir de ce vieux temps me reviens, je vais te parler d’un après-midi de lutte. Une lutte du passé, les forts n’existaient pas, les armes de duel étaient des buntlines et des colts pacemakers précis, et nos pantalons, de vielles toiles sans intérêts.
J’étais membre de l’ahp, la puissante alliance des hautes plaines. J’étais arrivé jeune à ahp unity, une ville gouvernée par y, w et construite par z, malheureusement ils sont repartis vers d’autres terres maintenant. Nous étions une belle bande d’amis à l’ahp, se serrant les coudes. L’alliance est tombée bien plus tard mais la bande a toujours conservé un fort (ah les 11 tours et la victoire à v, magique !) et on peut dire que la new generation est son prolongement. La ng tient surtout par ses diplomates mais elle tient bien. Bref, tout se mélange, je reprends. L’alliance se fondait sur la non attaque des ouvriers (les honorables principes de g !) et sur le libre commerce. Au fil du temps je suis devenu shérif de la ville ahp unity, plus tard j’en serais maire et chef du regroupement unity (branche ahp). Une guerre avait commencé en c1 face à une autre alliance, les towns dans mes souvenirs. Le début de la guerre devait être une simple attaque, de qui ? Quand ? Pourquoi ? Pourquoi aller aussi loin ? Surement car les clans étaient d’une puissance comparable et les négociations de paix de f ne pouvaient aboutir sans l’affaiblissement d’un clan.
Cet après-midi-là,…… un mercredi, oui, un mercredi, une dizaine de cavaliers ahp chevauchaient sur les plaines. Un chat a été ouvert sur une fenêtre à coté… ou pas, peut être seulement les télégrammes. Bref les cavaliers descendaient dans une ville « town ». ça a flingué de partout, les plus vifs se sont cachés dans l’hôtel mais les autres sont tombés. S, faisait de très gros trous. Il n’était pas diplomate dans l’âme, les ahp souriront mais un sacré flingueur ! J’étais pas mal non plus remarque… nous n’étions pas des poètes, des téna- réflexes mais de gros prestance tirer chargés de percer les armures et d’abattre les adversaires quoi qu’il nous en coûte. Nous nous mettions à 4 ou 5 sur un seul homme pour l’abattre… triste monde. Mais si j’y repense, on communiquait par chat sur le site de l’ahp bien sûr ! Le sang ayant coulé, nous rentrions tous au dortoir ahp. Mais…. à notre arrivé ils nous attendaient, certains des leurs doivent encore pouvoir en témoigner, et là encore les balles ont fusées. L’après-midi fut long, on dormait une petite heure et on repartait sans force pour mettre ko l’adversaire, les vaillants d’en face en firent autant. Je me souviens de noms d’adversaires, d, c, …. Personne ne lâchait le chat, « 1min 30 avant le choc » « derrière toi ! » « je suis touché », « planque toi vite », « je vais y rester mais je te l’affaibli » et le fameux « il tire où ? ». Tout est flou maintenant mais on a tous versé du sang, ennemis et amis. Ah les amis k, s, f, t, b, n, k, m, so, y, m-a ….
La guerre dura des jours et des jours. Même les ouvriers ne pouvaient plus sortir. Dans notre folie de vengeance, on abrogea la protection des ouvriers adverses. Des jours durant, les télégrammes fusaient, « rdv 17h à x towns pour un massacre », « s’est fait attaquer en tenue d’ouvrier hier ». Nous étions des frères de combat.
Ah de bons moments, à l’ancienne !
La fin… surement une paix fragile….

Uord
***
salut lucky luke

je t'ai préparé une petite ( ? ) histoire, mais elle ne tient pas en mp ( plus de 5000 caractères )
si tu veux, tu peux la trouver sur histoire ( http://www.the-west.fr/index.php?page=redirect&url=http://tfwemaster.free.fr/tw/ )

bon courage,

OldBlackJoe
***

bonjour,
je t'envoi ce message surtout pour me présenter;
migrant du monde 2 faisant parti de l'alliance paf je suis arrivé sur ce monde le 12 juillet 2012 avec armes et bagages et j'ai intégré l'alliance legends.

Mon projet sur ce monde a été de créer une ville pour les artisans. Jobs country.
Les artisans motivés de tous métiers peuvent faire de cette ville un pôle de l'artisanat. La vente de produits de base et l'achat de produits fini se feront au prix mini dans la ville.

Mais ce projet peine à ce développer, chacun préférant rester dans sa ville et vendre très cher les produits de base pour l'artisanat. J'en suis désolé mais c'est comme cela irl alors pourquoi pas dans un jeu
mais je persiste à convaincre des joueurs à me rejoindre.

Merci pour cette animation. Cordialement
darrees
 
Dernière édition par un modérateur:

Leojah

Capitaine
Merci Ofée, je trouve très intéressant de lire ces belles histoires :)

Quand je vois ce que les autres ont écris, j'ai un peu honte car j'ai vraiment fait très court^^
....Mais c'est tellement vrai ;)

Apparemment, nous n'avons pas été si nombreux à répondre...

Bravo à tous :)
 

Ofee

Invité
"Les plus courtes sont les meilleurs"
(J'avais une autre citation mais...pas très nette si interprétation ^^ )

Certains ont préféré que leur texte ne soit pas publié.
 

Ofee

Invité
bonsoir

je me présente defender 74 maire et fondateur des yakari.

je suis arrivé dans ce monde seul et désorienté,la nuit tombé sur l'ouest j'ai décidé de reprendre une ville en ruine, j'ai lancé des appels dans les 4 directions et je me suis retrouvé a la tete d'une horde....que dis je une horde une bande d'amis,fidele et serviables dans un monde de brute.

vive l'ouest,vive the west et vive les yakari.

cordialement

def
 

Miss Twain

Shérif
Bravo à tous, vos lettres sont très belles !!! J'avais autorisé la publication de la mienne, dommage que cela n'ait pas été fait...:huh:
 

Ofee

Invité
Je dois encore repasser pour tout vérifier.
Ça sera fait ce soir
 

Ofee

Invité
Mr Raymond / OldBlackJoe

Hello poor lonesome cowboy,

Étant donné que tu étais encore a la poursuite des Dalton, je vais te raconter l’événement le plus marquant de ce monde, qui s'est déroulé hier soir:

Musique de Wagner
A lire pendant 10 secondes
L'Attaque du Fort Ban
Fin de la musique

Cette attaque avait été décidée depuis de nombreuses lunes, pour des raisons assez obscures, une prédiction Maya, si je me rappelle bien,,,
L'opération était fixée pour 19h, afin de profiter du soleil couchant pour les photos, nous avions avec nous un reporter exclusif du Western Star, un certain Mathew B. Brady, j'espère qu'il fera carrière,,, http://fr.wikipedia.org/wiki/Mathew_Brady
Nous étions une troupe de mercenaires, bien plus que 7, on avait le budget, nous*!
Le départ était fixé en début d'après midi, et après un ultime pot de départ, ponctué d'adieux larmoyants a nos conjoint(e)s que certains ne reverraient plus jamais, nous nous sommes mis en route, acclamés par le croque mort.
Nous étions tous gonflés a bloc, prêts a en découdre ( on va encore revenir en guenilles, et se faire remonter les bretelles ), les dents rayant le parquet. C'est aussi pour cette raison que nous avons décidé d'y aller a cheval*!

Harmonica
La chevauchée se déroula sous un soleil de plomb, mais on avait prévu le whisky. Un nuage de vautours nous suivait a distance, flairant le festin a venir. Au loin, nous apercevions les signaux de fumée, signifiant que la faucheuse était en marche, et que les braves devaient regagner leurs tipis, surtout que le match de T.P. allait bientôt commencer.
Mais, c'est quoi cet harmonica*? Il va nous faire repérer*! Allez, Pan*! Une balle dans la tête
Ce fût la première victime de cette bataille épique
Fin de l'harmonica

Arrivés a proximité du fort, il était temps d'organiser un bivouac, afin de revoir notre stratégie, et de boire un dernier coup pour se donner du courage.
Peu de temps après, notre espion arriva. Les nouvelles n'étaient pas bonnes.
Le fort était d'une conception étrange, «*science-fiction*» comme dirait cet illuminé de Jules Verne, qu'on ne devrait pas faire lire a nos gamins, ça les rend rêveurs, au lieu d'apprendre a se servir correctement d'un flingue*!
De plus, la mobilisation était totale aussi en face, la soirée s'annonçait rude.
A l'écoute de ces nouvelles, les bleusailles commencèrent a avoir des doutes ( «*c'était pas ma guerre*!*» ), mais après un bon speech d'encouragement, et une nouvelle tournée de gnôle, la motivation était de nouveau au taquet*!
Après vérification de nos tenues, et surtout de nos mains gauches, nous avons renvoyé nos montures. Ce fort serait le bout du chemin pour tous, d'une façon ou d'une autre*!
L'heure était a l'action ! L'attaque se menait par le sud. Arrivés devant le fort, nous nous sommes rendu compte que l'espion avait raison, rien n'était normal. La porte était ouverte, et aucun défenseur en vue. En revanche, le brouhaha venant du fort ne présageait rien de bon.

Un coyote hurla, déclenchant la ruée.
La porte passée sans difficulté, nous sommes tombés dans la souricière.
L'ennemi nous attendait de pied ferme, les tours étaient remplies, ainsi que le rempart nord et tous les bâtiments. Le silence s'installa pendant quelques instant, avant que la fureur ne se déchaîne. Les défenseurs tenaient la place plus solidement que nous ne l'avions prévu, les tours ne céderaient pas si facilement, et le drapeau était hors d'atteinte pour le moment.
Après quelques essais infructueux pour atteindre le drapeau, il fallait se faire une raison, la défense était trop forte pour une attaque frontale, il fallait trouver une autre stratégie*!
Il fallait se replier d'urgence, afin de réorganiser l'attaque.
Une fois la porte passée, nous avons tenu conseil, en buvant un coup, pour définir un nouvel angle d'attaque.
L'observation nous montrait que les défenseurs avaient habilement placé un miroir derrière le rempart nord, afin de paraître plus nombreux qu'ils n'étaient.
Le problème était de séparer une partie du rempart et des tours afin de passer au drapeau, quelques places suffiraient.
Celui qui proposa un cheval de bois s'est pris un Pan*! dans la tête .
Une autre stratégie s'imposa*: envoyer un commando suicide occuper la caserne, pour les empêcher de reprendre des forces, et de harceler les autres.
De retour a l'intérieur, rien n'était gagné, mais c'était notre dernier espoir.
Le commando se rua sur la caserne, et expulsa les défenseurs qui s'y trouvaient. Ensuite, ils bloquèrent la porte, au péril de leurs vies.
Pendant ce temps, nous restions près de la porte, comptant sur l'effet du temps...
Au bout d'1h-1h30, la stratégie marcha*! Le commando libéra la caserne, et 2/3 des défenseurs s'y sont engouffrés pour reprendre des forces, et le combat.
Les places ainsi libérées, nous avons lancé une charge héroïque, mis a bas les tours et sommes allés au drapeau*!
Hélas, tout n'était pas fini, les défenseurs sortant de la caserne revendiquaient de nouveau la place*!
Une dure négociation s'engagea, mais un accord a été conclu, et les 2 parties ont fait la fête jusqu'au matin.


Bon, je viens de prendre mes renforcements du matin ( café + aspirine )
Il me semble que ce récit contient quelques erreurs...
D'après ce qu'on m'a dit, ce n'était pas le fort Ban, mais le bar Ban
Donc, il convient de remplacer quelques mots...
Tour = Tabouret
Rempart = Comptoir
Drapeau = Tonneau
Bâtiments = Tables
Caserne = WC

Mr Raymond

A vaincre sans Tonneau
On triomphe sans boire*!
Miss Twain (désolée du retard)
Cher Lucky Luke,

N'étant pas très douée en duels ou batailles de forts, je vais te raconter mon histoire.
Née dans un petit village au pied des Rocheuses, je n'ai pas connu mes parents; ma mère est morte après m'avoir mise au monde et mon père est mort quand j'ai eu 12 ans, lors d'une bataille de fort. J'ai alors pris mon cheval, mis le feu à la maison et je suis partie droit devant moi, sans jamais me retourner.
Un soir, après plusieurs jours de route, j'avais allumé un feu à l'orée d'un bois, près d'un ruisseau, lorsque, tout à coup, j'entendis un bruit suspect... Mon cheval se mit à hennir et là j'aperçus une bête magnifique : un puma se tenait non loin de moi et me fixait avec ses grands yeux bleus. Puis, d'un coup, le puma s'effondra, une flèche plantée dans le ventre. Choquée, je me retourne et vois un Iroquois armé jusqu'aux dents. Il me tendit la main, m'aida à me
relever et m'aida à me remettre en selle après avoir éteint le feu.
Il me surnomma "Wakte Ku", qui signifie "Vient-de-loin" et m'amena alors à son village et m'accueillit dans sa famille, dans laquelle je grandis et appris les coutumes Iroquoises, ainsi que l'art de la chasse. A ma majorité, je partis explorer d'autres contrées, jusqu'à ce que je découvre le comté de HOW. Là, près d'un lac, je trouvais une ville abandonnée, que je décidais de retaper et de nommer Big Lake City.
De temps en temps, je passe revoir ma famille d'adoption et passe quelques temps dans leur tribu, en souvenir du bon vieux temps, et nous nous plaisons à évoquer les souvenirs et nous raconter nos aventures, autour d'un feu.
Le Gaulois :
bonjour,

Du vécu ha oui,
Un banal duel qui a pris une drôle de tournure. En tant que duelliste je tapais comme un bourrin et j ai tapé un perso qui m"a envoyé un Mp sympa . Cela m'a sincèrement touché et depuis ce jour je lui ai promis un PNA sur tous les mondes. On se côtoie depuis 2 ans environ, pas ds la même ally et des fois ennemie. Mais de très bons contacts entre nous.

Voila donc the west peut nous faire voir de belles rencontres..

Amicalement
Niamor :

Je pourrais te parler pendant des heures des différentes histoires que j'ai vécu sur le M1 depuis mon arrivée il y a quelques années.
Ça serait long si tu voulais connaitre toutes mes aventures, et ça te couterait cher surtout si c'est toi qui me paye à boire pendant que je te raconte ma vie dans ces contrées sauvages !

Des histoires d'Amitiés, de trahison, des adversaires coriaces, des fines gâchettes, des tricheurs, des bonimenteurs, des gentlemans, de belles danseuses, du Whisky ... ah que de beaux souvenirs !

Je vais juste te parler d'une bataille de fort. Une des nombreuses batailles acharnées auxquelles j'ai participé.
Je suis plutôt bon dans ce sport là ! Ça me botte de tirer sur les ennemis venus nous déloger ! C’est comme le tir aux canards à part que là, les canards ripostent !

Enfin bon, un vétéran comme moi , a participé à de nombreuses batailles marquantes. Mais je me rappelle d’une très clairement (en même temps ça fait à peine un mois alors ça aide) : c’était un soir, nos ennemis étaient venus en masse et bien armés. C’était des bons, de vrais durs !

Heureusement, nous étions aussi de bons combattants en défense ! La bataille fut difficile et dura longtemps, vraiment acharnée. De
nombreux morts dans les 2 camps, mais nous l’avons remporté : le fort était sauvé.

J’ai compté tous les coups que j’ai tirés : 35 ! Et sur ces 35 coups, 31 sont rentrés dans la chair ennemie !

J’ai fait ce soir là mon meilleur carton (10313 dommages causés), et d’ailleurs c’est un record pour l’instant inégalé dans mon alliance les LEGENDS.

[Rapport de la bataille de fort : Fort Woodies]

Je ne veux pas me vanter Lucky, mais bon si ça continu je vais te faire de l’ombre et suis pas sûr que tu tires plus vite que elle.
 
Dernière édition par un modérateur:

Pizzelin

Roi de la gâchette
Me racontez pas d'histoire...

L’autre jour, je m’en revenant de Philadelphie, v’là t’y pas que je croise un authentique freluquet pâlichon comme un drap qui d’habitude chevauche dans l’nord et qui voulait que j’y raconte ma vie.
Whoooo… Maurice !
Luc Lachance qu’i’ dit s’appeller… J’y dit bè il t’en a fallut pour survivre ici aussi longtemps mon gars !
Prenez vot’ plus belle plume et racontez-moi vot’ histoire. Qu’i’ dit.
Pourquoi ? T’as des soucis à t’endormir le soir ?
Et j’y dit et ça me paye quoi ?
« Le plaisir d’être publié dans le journal l’Un des pendants ! »
Et j’y dit oké, mais… ça r’présente combien de zéros ça en dollars US ?
« Aucun l’ami. Mais tout le monde vous connaîtra. Vous serez le célèbre américain qui aura son histoire lue par le pays tout entier. »
J’y dit je lis pas ces fariboles, ché pô lire.
Pi si c’est pour m’ faire payer en eau de pluie.
On a traîné ensemble un bout d’chemin, enfin… je l’ai traîné. Vu qu’on prenait le même bout.
I’ boit pas. I’ fume pas. On l’a jamais vu avec une femme. Mon grand-père disait : un homme qui boit pas, qui fume pas et pi qui bai** pas, c’est pas un homme fiston ! Pas un homme en qui tu puisses avoir confiance en tous cas ! Il disait ça en voyant passer monsieur le Curé.
Alors… je vais pas y raconter ma vie à un gars que j’ai pas confiance. Y a rien à y gagner.

Déjà ma Charlotte … Ouep, je l’appelle Charlotte parce que je peux pas y citer son nom icite. Pi elle veut pô. Qu’on sache que chuis son charlot ça lui foutrait la honte qu’elle dit !
Donc… déjà ma Charlotte me casse les noix pour que j’lui écrive un poème... J’y ai dit, moi les poètes ne m’amusent que lorsqu’ils vont par paire, poète poète ! Que j’y fais sur ses lolos. Elle rit pô.
Du coup, je vais pas m’casser les doigts pour écrire une histoire au tireur le plus rapide de l’West ! Il va pas m’faire suer pour des broutilles l’enmanché !
Le tireur le plus rapide…hé ! Fringué comme il est, ça m’f’rait mal ! Chapeau blanc. Cache-nez rouge. Gilet noir. Chemise jaune. Ceinture à pistolets marron. Jean bleu. Et bottes marron. Hn ! Tu parles d’un tueur ! Que chois pendu !

Mais… moi aussi j’aurais pu y raconter mon histoire, celle d’un ouvrier itinérant débarqué tout droit dans un Nouveau Monde de brutes, épaisses, sans scrupules et qui passaient leur temps à tabasser de pauv’ et honnêtes travailleurs com’ moi, pour quelques pièces d’or ou d’argent.
Et même que j’pouvais y raconter l’histoire du pauv’ petit pizzaïolo, toujours pieds-nus, qu’a eu une croissance tardive à cause d’un QI hormonal trop élevé dans l’sang, que les molosses écrasaient à grands coups d’bottes et que les petites hyènes mordaient aux mollets et qui un jour devint Général.
J’aurais pu y dire les folles soirées passées à rire et à se trancher mutuellement le lard, une tranche de rires, une tranche de lard… les moments passés avec les filles de joie et de peines… toutes ces sanglantes batailles incessantes… certaines gagnées, d’autres perdues… nos compagnons perdus…
J’aurais pu…

Mais y avait rien à gagner.

Luc Lachance, tu parles d’un nom…
Allez hue Maurice ! On a pu rien à faire ici.