Ma vie ne se résume qu'en quelques lignes...

Discussion dans 'Histoires autour d'un feu' démarrée par .Biip..., 12 Mars 2011.

Partager cette page

Statut:
Fermé aux futures réponses.
  1. .Biip...

    .Biip... Banni

    Inscrit depuis le :
    12 Mars 2011
    Messages :
    66
    "J'aime" reçus :
    0
    Mes souvenirs m'arrachent le coeur, le visage de ma mère, m'ayant donné vie pour perdre la sienne, me hante chaque jour. Elle espérait tant me voir grandir au sein d'une famille aisée, me voir servir ma patrie pour honorer mon nom, mais tout ça, je l'ai fais dans mes rêves...

    J'ai quitté la ferme familiale sur le dos de mon cheval arabe à l'âge de 16 ans, emportant avec moi mes souvenirs. Mon père, alcoolique depuis la mort de ma mère, s'était tué il y a déjà un an de cela. Mon oncle et ma tante, étant contraints de m'élever, ne pensaient qu'à sortir au Saloon de la ville, rigolant aux éclats avec la haute bourgeoisie. Pour ma part, je nettoyais les étables jusqu'à la nuit tombée, m'emdormant au côté de mon cheval "Pitchou", que j'avais hérité de ma mère. Je la voyais dans les yeux de l'animal, elle me regardait, pleurant de chagrin...

    J'avais l'interdiction de rentrer dans le ranch. Ma chambre, c'était l'étable. Ma nourriture n'était autre que les baies et les myrtilles que je volais dans les champs. Survivre n'était qu'un espoir loingtain ; je m'endormais en ayant peur de ne jamais me réveiller.
    Mais chaque matin, je me réveillais, recevant des coups de pieds dans mon ventre vide, criant famine.
    "Sale gamin, réveille toi ! T'as du boulot aujourd'hui !"
    Mon oncle me disait toujours ça, me réveillant alors que soleil se faisait timide.
    Mais un jour, c'est le soleil qui me réveilla, et à ce moment là, j'ai compris tout de suite que j'étais libre... Je me levai, les yeux meurtris par cette lumiére intense. J'entendais des voix dehors, la voix de ma tante, pleurant comme elle ne l'avait jamais fais. En sortant de l'étable, je vis plusieurs personnes, dont une qui portait une étoile dorée, accrochée à sa veste : le Shérif. Il se mit à questionner ma tante et je compris tout de suite...

    "Êtes-vous certaine d'avoir vu le jeune garçon tirait sur votre mari ?
    - Oui... O..."


    Je n'avais pas le temps d'écouter sa réponse, je m'empressai de rassembler mon peu d'affaires afin de m'enfuir sur le dos de mon cheval. Je me mis en route en direction de l'Ouest, ne regardant pas derrière moi...
    Je su plus tard que c'était l'amant de ma tante qui avait tué mon oncle. Ma tante et Jack, son amant, ont hérité par la suite de la fortune de mon oncle mort. Finalement, Jack est celui qui m'a offert ma liberté, et non celui qui a tué mon oncle.

    Pendant plusieurs dizaines de jours, je galopais à travers les plaines, croisant coyotes, bisons, bandits, jeunes amoureux en voyage de noce... Je ne m'attardais qu'une seule nuit dans les villes. Promettant de payer l'hôtel le lendemain matin, je m'en allais comme un voleur à l'aube.

    Mais un jour que j'étais en ville, je me tenais devant un armurier ; les armes luisaient derrière la vitre. J'apperçus alors un fusil de chasse précis avec un rabais de 60% sur le prix d'origine. Grâce à l'argent que j'avais gagné en nettoyant des chaussures, en vendant des feuilles de tabac volées, en volant des vieillards... Je pus m'offrir cette magnifique arme.

    Depuis ce jour, je n'ai plus jamais quitté ce fusil. Je devenais un trés bon chasseur, adroit comme un soldat haut gradé, précis comme un chirurgien. J'ai commencé par tuer des coyotes, puis des bisons, puis des grizzlys... Et finalement des Hommes...
    Je m'attardais sur chaque affiche placardée sur le mur ; quelque soit le montant de la prime, je terminais le contrat en seulement quelques jours. Grâce au grand nombre de contrats terminés, je me fis une notoriété auprés des bandits, comme auprés de l'armée.

    En la mémoire de ma mère, j'eu accepté de faire partie l'armée qui me proposait de servir ma patrie en tant que général...
     
  2. alegro

    alegro Banni

    Inscrit depuis le :
    23 Mars 2011
    Messages :
    644
    "J'aime" reçus :
    0
    Snif mais c'est dans le jeu ??
     
  3. pandore

    pandore Invité

    archivage le 14/05
     
Statut:
Fermé aux futures réponses.