Variante

  • Auteur de la discussion DeletedUser12795
  • Date de début

DeletedUser12795

Invité
Et pis tiens, pour réveiller un peu cette partie. Parlons variantes ! Qui a déjà joué à Omaha ? Que pensez-vous de ce jeu ?

Et pis pour un peu de fun : qui pourrait me dire, parmi cette petite liste de mains de départ, lesquelles sont bonnes et lesquelles sont mauvaises à Omaha ?

  • A - A - K - K
  • J - 10 - 9 - 8
  • A - A - A - A
  • K - 10 - 6 - 2
  • 2 - 2 - 2 - 2
  • A - Q - Q - 10
 

DeletedUser5000

Invité
Dans l'ordre de préférence je dirais la 1-3-6-5-4-2.

Perso je n'ai jamais joué à l'Omaha mais cela doit être pas mal bien que plus difficile à deviner les mains adverses qu'au Texas hold'em.
 

DeletedUser12795

Invité
En effet. Cerner une main adverse y est beaucoup plus compliqué. :)

Pour les mains, je laisse un peu de temps aux autres, mais pour indication en gros y en a trois bonnes et trois mauvaises. ;)
 

Ayfahl

Invité
4 as est une très mauvaise main. 4 cartes de la même couleur c'est aussi une chose très médiocre ^^

Et enfin, je dirais les 4 deux, c'est trop faible.
 

DeletedUser12795

Invité
Tu es dans le bon, Ayfahl. ;)

Pour ceux qui n'y auraient jamais joué, il faut retenir deux différences majeures entre l'Omaha et le Hold'em.

1/ Au Omaha, on a quatre cartes à la distribution au lieu de deux.

2/ Au Omaha, il faut utiliser exactement deux cartes de sa main et trois du tableau pour composer la meilleure main de cinq cartes.

Ces deux points ont des conséquences qui en font un jeu radicalement différent. Tout d'abord, étant donné qu'il y a plus de cartes, il y a plus de possibilités. Ce qui veut dire que les mains auront un potentiel accru, les tirages seront plus puissants, et nécessairement les combinaisons gagnantes meilleures qu'au Hold'em.

L'Omaha ressemble plus à un jeu de tirages, où l'on cherche à se rapprocher du nuts (le jeu max), contrairement au Hold'em où dans la majorité des cas c'est une paire qui remporte le pot. Au Omaha, les doubles paires, petits brelans, suites et couleurs non max se font régulièrement battre.

Cela fait également que la variance est accrue, il y a moins d'écart en termes de probabilité de victoire entre les mains qu'au Hold'em. Attention, ce n'est absolument pas une bonne raison pour engager n'importe quelle main - en jouant les mauvaises mains de départ, on perd de l'argent exactement comme au Hold'em. :D


Ceci étant dit, en ce qui concerne les mains de départ :


A - A - K - K

Selon des simulations informatiques, la meilleure main de départ au Omaha. Deux grosses paires pour chercher un brelan max ou un full, deux possibilités pour la couleur max et une pour la suite max. A relancer sans modération préflop, pour éviter d'avoir des touristes dans le coup et de se faire piéger sur un flop "bas".


J - 10 - 9 - 8

Une autre excellente main de départ. C'est celle qui possède le meilleur potentiel en nombre de tirages, et certains théorisent qu'elle serait mieux que AAKK post-flop (elle y supporte sans doute mieux les touristes). Attention cependant : les deux tirages couleur ne sont pas max.


A - A - A - A

Chouette, un carré d'As servi ! Heu... en fait non. Aussi rare que soit cette distribution, elle est catastrophique au Omaha. Vous vous souvenez ? Deux cartes seulement de sa main ! Ce sera forcément une paire d'As, plus trois cartes du tableau. Conclusion : pas de brelan, pas de suite, pas de couleur possible. Il reste quelque vague chance de gagner sur un gros brelan au tableau pour un bon full, ou dans un rare cas où la paire d'As suffirait. Mais cette main est absolument médiocre.


K - 10 - 6 - 2

Idem : non, vous n'avez pas une couleur si une pique vient à tomber ! En fait, le fait d'avoir quatre piques au lieu de deux ne fait qu'affaiblir votre tirage couleur : ça vous fait deux cartes en moins pour le concrétiser. De plus, dans cette main les cartes sont éloignées, trop dissociées, rendant les suites très improbables. Et votre possibilité de couleur, qui ne laisse dans le paquet que 9 piques pour se réaliser au lieu de 11, n'est même pas nuts. Cette main est moche.


2 - 2 - 2 - 2

Même principe que pour les quatre As. En pire. Cette main est tout simplement la pire que l'on puisse recevoir au Omaha. Pour gagner, il faut que l'adversaire manque totalement le tableau. S'il a une quelconque paire servie en main, même un horrible J633, la donne est déjà perdue. Aucun tableau ne pourra changer cela.


A - Q - Q - 10

Une grosse paire, des cartes hautes et proches, une possibilité de couleur max : sans avoir un potentiel extrêmement puissant comme AAKK ou JT98, cette main reste tout à fait sympathique.


En résumé, quelques particularités qui font qu'une main de départ est bonne ou mauvaise à ce jeu :

-cartes hautes et proches,
-cartes assorties ou doublement assorties, idéalement à l'As,
-paire + 2 cartes proches, assorties ou doublement assorties,
-"wrap" (4 cartes consécutives), idéalement, assorti ou doublement assorti,

=> mains à fort potentiel


-cartes basses et/ou trop éloignées entre elles,
-4 cartes dissociées (pas de couleur possible),
-3 ou 4 cartes de même couleur (un seul tirage couleur et affaibli par un ou deux outs en moins),
-"brelan" servi sans possibilité de suite et de couleur ou, pire, "carré" servi,

=> mains à faible potentiel


Bien entendu, il existe plein de mains moyennes où certaines qualités compensent certains défauts.

Par exemple, un "wrap" reste sympathique même si les 4 cartes sont dissociées. On sait qu'on n'a aucune possibilité de faire couleur, mais les possibilités de suite sont très nombreuses, à condition d'être prêt à fuir le coup (même si on a trouvé la suite) s'il y a trois cartes de même couleur au tableau et qu'on pense raisonnablement que quelqu'un a touché une couleur.

Attention cependant : pour que les "wraps" expriment tout leur potentiel, il leur faut assez de marge (au-dessus et en-dessous) pour avoir toutes les possibilités de suite. C'est le cas de 7654 mais ce n'est pas le cas de 6543, puisque si l'on n'a pas trois cartes inférieures pour la suite, on perd des tirages. 6543 est une main beaucoup plus faible que 7654, tout comme au Hold'em, pour la même raison, 5-4 assorti est une main sympa et 4-3 assorti est à jeter sans hésitation.

C'est le genre de différence non intuitive mais bien réelle qui peut tendre des pièges, lorsqu'on voit deux mains apparemment très ressemblantes. Les "wraps" très hauts, eux, restent sympas car ils compensent leurs tirages en moins par la force de leur valeur faciale (comme KQ, QJ au Hold'em).

J'espère avoir rendu ce jeu un peu plus accessible en faisant le parallélisme avec le Texas Hold'em, beaucoup plus connu, mais si un truc vous échappe dans ce que je raconte ou si vous avez des questions, faut pas hésiter. :)

PS : je ne parle ici que du Omaha standard, le plus joué, classiquement en version Pot Limit. Si je me mets à m'embarquer dans des discours sur les nuances avec le Omaha Hi-Lo par exemple, non seulement moi-même je commence à plus trop savoir de quoi je parle, mais en plus on est pas sortis, sachant que là déjà je n'ai parlé que du préflop. :D
 

Nilujelmdmf

Diplomate
J'ai dû faire une ou deux parties en Omaha (parties, pas sessions ^^), perso j'accroche pas trop. C'est probablement un avis biaisé mais j'ai l'impression que y a beaucoup de pifomètre préflop, voire jusqu'à la river. Autant au Hold'em on sait en général avec sa main ce qu'on peut raisonnablement viser, autant au Omaha j'ai l'impression qu'à part avec une des poubelles que t'as citées (et y en a finalement peu, parce que y a quand même peu de probabilités de choper un carré/brelan sur ses 4 cartes), tu peux faire ton touriste « raisonnablement » et arracher un truc.
Bon, au final, un bon joueur d'Omaha plumera certainement un mec qui paye un peu tout et n'importe, mais j'ai quand même ce préjugé dont je n'arrive pas à me défaire.
 

DeletedUser12795

Invité
Tu as en bonne partie raison. La variance est beaucoup plus forte en Omaha qu'en Hold'em : une bonne main contre une mauvaise main, ça fait en moyenne 60-40 préflop, alors qu'on rencontre des écarts beaucoup plus importants en Hold'em.

Les exceptions se situent dans les extrêmes, qui sont "plus extrêmes" en Omaha qu'en Hold'em.

Main de Hold'em : A-A contre A-6 donne 94 % - 6 %. C'est l'écart le plus fort existant préflop, que je sache.

Main d'Omaha : AAKK contre 2222 donne 100 % - 0 %. Il y a quelques cas comme ça où une main est déjà morte avant même le flop : cela est dû à la particularité de l'Omaha qui fait qu'on ne peut utiliser que deux cartes sur les quatre de sa main, et les deux restantes peuvent retirer les seules cartes qui permettraient une amélioration décisive.

A part ces exceptions, en effet tu as raison. Il faut rajouter à cela une lisibilité diminuée de la main adverse.

Prenons un flop : 10 - 7 - 2, et un adversaire au bouton qui affiche de la force.

En Hold'em, si je pense : brelan, double paire, 9-8, deux piques, un 10... j'ai cerné 90% des mains qu'il peut avoir. Le reste c'est quelques mains étranges intéressées, et du vent.

En Omaha, cela change tout. Il peut aussi avoir brelan, double paire, 9-8, deux piques et des trucs similaires, mais cela laisse deux cartes à cerner, qui peuvent lui offrir d'autres tirages, une overpair et tout plein d'autres trucs.

La force d'un bon joueur d'Omaha n'est pas de cerner correctement la main adverse : c'est trop difficile. C'est de connaitre le potentiel réel de sa propre main préflop selon la situation : savoir s'il faut jouer, s'il faut essayer de chasser un maximum de joueurs, s'il faut augmenter le pot (rappelons que l'Omaha se joue le plus souvent en Pot Limit, donc une simple relance préflop a des conséquences considérables sur la limite des enchères suivantes).

Après, je suis d'accord sur le fait qu'à une table pas trop agressive, on peut jouer un peu les touristes et suivre préflop avec des mains moyennes. C'est moins moche qu'en Hold'em. Cependant, il faut connaitre précisément le potentiel que l'on obtient au flop et en cas de doute, ne pas hésiter à passer une main apparemment sympa, sur un flop trop dangereux ou s'il y a trop de foule intéressée.

Ne pas oublier : en Omaha, la nécessité de s'approcher du nuts, le jeu max, est beaucoup plus forte qu'en Hold'em ; c'est d'autant plus vrai s'il y a plusieurs joueurs dans le coup.
 

DeletedUser16487

Invité
La force d'un bon joueur d'Omaha n'est pas de cerner correctement la main adverse : c'est trop difficile. C'est de connaitre le potentiel réel de sa propre main préflop selon la situation : savoir s'il faut jouer, s'il faut essayer de chasser un maximum de joueurs, s'il faut augmenter le pot (rappelons que l'Omaha se joue le plus souvent en Pot Limit, donc une simple relance préflop a des conséquences considérables sur la limite des enchères suivantes).

Après, je suis d'accord sur le fait qu'à une table pas trop agressive, on peut jouer un peu les touristes et suivre préflop avec des mains moyennes. C'est moins moche qu'en Hold'em. Cependant, il faut connaitre précisément le potentiel que l'on obtient au flop et en cas de doute, ne pas hésiter à passer une main apparemment sympa, sur un flop trop dangereux ou s'il y a trop de foule intéressée.

Ne pas oublier : en Omaha, la nécessité de s'approcher du nuts, le jeu max, est beaucoup plus forte qu'en Hold'em ; c'est d'autant plus vrai s'il y a plusieurs joueurs dans le coup.
la force d'un bon joueur de omaha consiste à savoir comment - encore plus qu'en holdem - abuser un maximum de la position et des scary cards, afin de se créer un maximum de situation EV+ ( profitables sur le long terme, peu importe la variance).

Passé les microstakes où les tables sont souvent peuplées de demeurés, la lecture du jeu adverse est cruciale ! Il ne s'agit pas de deviner avec 100% de précision les 4 cartes privatives qui composent la main de l'adversaire, mais de réduire la range ( éventail ) adverse au mieux, en fonction des infos accumulées. Ainsi, avec un peu de méthode et d'expérience, il devient relativement aisé de réduire à une poignée de combos les 2 cartes avec lesquelles un adversaire peut/a réalisé(er) une combinaison.
 

DeletedUser12795

Invité
Ouaip, ça c'est le niveau encore au-dessus en effet. :) Où les blockers deviennent importants, où l'on est content d'avoir un As même sans tirage couleur juste pour savoir que l'adversaire ne peut pas avoir le tirage max, et où la lecture doit devenir plus fine.

Je suis d'accord sinon que l'on peut se permettre d'ignorer la variance pour jouer des coups GTO (optimaux) mais cela dépend de la situation. Parfois, il vaut mieux choisir une ligne de jeu avec une EV réduite pour réduire le risque (en tournoi, notamment, ou un écart de variance peut signifier la "mort", soit l'élimination).

Ceci étant dit, je ne te cache pas que mon niveau d'Omaha est bien plus faible que mon niveau d'Hold'em.